Glou : le petit frère du Jaja

14 Juin

L’ambiance : Hautes tables d’hôtes, tabourets de bar, murs de pierres apparentes, luminaires rouges, noirs modernes… l’équipe du Glou a donné à une vieille bâtisse des airs de loft minimaliste ! Dans la salle, on discute, tous les âges se confondent : ici une fille mange avec sa maman, là-bas trois amis quadragénaires se régalent d’une planche de bellota, dernière une tablée de 6 copines pinaillent en sirotant du vin ! Plutôt bonne ambiance !

On y va pour ? Découvrir une gastronomie brut de gueule, des produits du terroir remis au goût du jour ! Ce soir au tableau, filet mignon de porc rôti aux champignons : la viande est délicieusement cuite et les champignons marinés dans le jus de cuisson se laissent dévorer !

A la carte cette fois, un cheeseburger au salers… Pas mauvais du tout et maxi copieux !

Pour le vin, même concept qu’au Jaja, une sélection très pointue de vins méconnus et des vins d’exception au verre.

fliet mignon porc restaurant Glou

Filet mignon de porc rôti aux champignons

Avec qui ? N’importe qui ! C’est une valeur sûre !

Le bonus : le dessert ! Un des meilleurs cheesecake qui met été donné de manger ! Crémeux et léger  à la fois !

Cheesecake fameux du Glou !

Filet mignon de porc rôti aux champignons

Le point noir : Question de goût certainement, mais j’ai préféré son petit frère et son hot dog à la saucisse de Morteau, beaucoup, beaucoup moins conventionnel !

Le Prix :
40 € par tête de pipe environ.

Où ?
101, rue Vieille-du-Temple.
Paris 3e.

Publicités

3 Réponses to “Glou : le petit frère du Jaja”

  1. Solenne 15 juin 2011 à 11:06 #

    Totalement d’accord avec toi pour ce qui est du contenu de l’assiette, des vins et du décor. En revanche, pour moi le point noir c’est le service. J’avais une résa à 22h30, j’ai eu ma table à 23h et je n’ai pas mangé avant 23h20…pas une excuse, niet. Alors ok, je veux bien croire que le resto est victime de son succès. Mais quand on n’est pas capable de faire deux services, on ne prend pas autant de réservations, ça évite les couacs de ce genre. Mais bon, une fois à table et servie, il faut reconnaître que c’est un vrai bonheur : mon risotto aux morilles était tout simplement parfait.

    • agitetespapilles 17 juin 2011 à 10:31 #

      Exact, le service n’est pas terrible ! On a attendu pour prendre la commande, avoir notre bouteille de vin qu’il a fallu qu’on réclame, avoir l’addition, payer… bref, pour tout!! Je pense qu’ils ne sont tout simplement pas assez nombreux.
      Ton blog donne faim !! Je l’ajoute dans ma blogroll!

  2. Vence 26 juin 2011 à 9:42 #

    Vous pouvez trouver un article sur le restaurant Glou sur http://blog.paris3e.fr/post/2011/03/17/Glou-Restaurant-75003

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :